Conférence de presse: 21 citoyens congolais assignent la Locosem, la RDC et l’autorité de régulation des marchés publics en justice

  • Acceuil
  •     >
  • Actualités
  •     >
  • Conférence de presse: 21 citoyens congolais assignent la Locosem, la RDC et l’autorité de régulation des marchés publics en justice

Conférence de presse: 21 citoyens congolais assignent la Locosem, la RDC et l’autorité de régulation des marchés publics en justice


Ce mercredi 10 juin 2020, à quelques heures de la fin du contrat qui lie la firme Semlex à l'Etat congolais dans le dossier de la production des passeports biométriques, la campagne "Le Congo n'est pas à vendre" (CNPAV) a tenu une conférence de presse au centre Nganda à Kinshasa.

 

Devant des journalistes de la presse tant locale qu'internationale, les membres du CNPAV ont tenus à rappeler que les revendications de la campagne #Passeportgate restent inchangées à quelques heures de la date butoir devant sonner la glas de la fin du contrat Semlex. Au vu des récentes actualités faisant état d'une possible prolongation contrat avec Semlex pour une durée de six mois, le CNPAV a tenu à rappeler qu'il exige une totale transparence dans le processus d'octroi du marché mais aussi et surtout une communication claire de la part des autorités congolaises.

Cette conférence de presse était également l'occasion de revenir sur le dépôt de la plainte par 21 Congolais qui assignent la Locosem, la RDC ainsi que l'autorité de régulation des marchés publics en justice. Cette plainte survient deux semaines après le dépôt d'une plainte en Belgique contre Semlex par une cinquantaine de Congolais qui se sont portés partie civile.

Pour rappel, la campagne "Le Congo n'est pas à vendre" demande au Ministère des Affaires Etangères de publier un communiqué de presse avec des réponses claires aux questions suivantes:

1. Qui produira les passeports à partir du 11 juin 2020?

2.Comment l'entité qui produira les passeports a-t-elle été sélectionnée?

3.Quel sera le prix du nouveau passeport à partir du 11 juin 2020?

4.Après le 11 juin, comment seront repartis les revenus de la vente du passeport? Au profit de quels bénéficiaires?

En attendant des nouvelles informations claires de la part du ministère des Affaires Etrangères, le CNPAV ainsi que les mouvements citoyens Lucha, Filimbi et Unis continuent de revendiquer plus de justice et de transparence dans ce dossier.

 

 

 

Commentaires